Corinne MOREL DARLEUX

Militante écosocialiste, autrice de « Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce » (éditions Libertalia) et chroniqueuse régulière pour Reporterre, Corinne Morel Darleux a été l’une de co-fondatrices du Parti de Gauche, dont elle a été Secrétaire nationale en charge de l’écologie puis du développement de l’écosocialisme à l’international avant d’en quitter la direction en novembre 2018. Elle est également élue Conseillère régionale en Auvergne Rhône Alpes.

Titulaire d’un doctorat britannique (PhD) et ancienne consultante auprès de multinationales du Cac 40, elle décide en 2006 de changer de vie et intègre la fonction publique au service des écoles d’une mairie de Seine Saint Denis. Installée désormais dans la Drôme depuis onze ans, élue conseillère régionale en 2010, elle suit de près les problématiques des zones rurales, de montagne et paysannes. Elle intervient dans le champ politique en France et à l’international, s’intéresse de près à l’expérience révolutionnaire du Rojava en Syrie du Nord. Porteuse d’une critique radicale du système productiviste, elle milite pour la prise en compte dans un même projet de l’impératif de justice sociale et de la catastrophe écologique que représentent les dérèglements climatiques, les pollutions et la destruction de la biodiversité dus au système économique actuel. Elle a ainsi coordonné le Manifeste pour l’écosocialisme en 2012, depuis traduit dans quatorze langues, et été à l’initiative du lancement du Réseau écosocialiste européen avec une quinzaine d’organisations politiques issues de dix pays européens.

Elle s’intéresse aujourd’hui aux hypothèses de l’effondrement, à leurs implications collectives et aux nouvelles formes de luttes et d’activisme, à l’apport de la fiction en politique, aux paradigmes émergents sur notre rapport au monde vivant, au « refus de parvenir » et à une nouvelle éthique de la catastrophe qu’elle nomme « dignité du présent ». Elle a également été chroniqueuse pour Là-Bas si j’y suis (Le fond de l’air est vert) et a collaboré à de nombreux ouvrages collectifs.

Entretiens récents dans Libération, sur France Inter, Présages le podcast, Ballast, Reporterre, Le vent se lève

Page Wikipedia

Voir aussi les portraits dans Socialter, Marianne, Libération, Regards, et de Blogchevikette

Autrice de :

Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce – Réflexions sur l’effondrement. (juin 2019, éditions Libertalia)
Nos colères fleuriront. Tome 2 : Cueillir les fruits de l’émancipation (août 2012, éditions Bruno Leprince)
Nos colères fleuriront. Tome 1 : Arracher les mauvaises herbes du capitalisme vert (mars 2012, éditions Bruno Leprince)
L’écologie, un combat pour l’émancipation (décembre 2009, éditions Bruno Leprince)

… Et co-auteure des ouvrages collectifs :

Coordinatrice – Manifeste : 18 thèses pour l’écosocialisme (2013, Bruno Leprince)
L’Antiproductivisme. Un défi pour la gauche ? (mai 2013, éditions Parangon)
La réception de Laudato Si dans la militance écologiste (juin 2017, éditions du Cerf)
Terres de gauche . Abécédaire des radicalités concrètes (août 2012, éditions Bruno Leprince)
Les mondes d’après. Nouvelles d’anticipation écologiques (avril 2011, éditions Golias)
Liberté Égalité Gratuité, Pour la gratuité des services publics (janvier 2011, éditions Golias)
Non au capitalisme vert (mai 2009, éditions Parangon)

(pour plus de détails, voir la page « livres »)